Histoire de l'aérodrome d'Etampes


le restaurant actuel sur la N20 est exactement au même endroit

new      new
Le hameau de Mondésir vers 1900, et aujourd'hui. Si les bâtiments sont toujours là,
la route de Villesauvage est devenue la bruyante N.20...

Ce SPAD 54, après avoir servi pour l'Aéro-Club de Beauce à Etampes,
est exposé dans un des Halls du Musée de l'Air du Bourget:
    

 

Le 13 juillet 1999,les élus d'Etampes et de Guillerval,
en présence de Serge Dassault et du dernier descendant de Louis Blériot,
ont inauguré sur l'aérodrome un monument à la gloire du constructeur et pilote
rappelant sa première liaison de ville à ville du 13 juillet 1909
quelques jours avant la traversée de la Manche.

 

Une stalle récente en zone militaire,
rappelle deux présences importantes sur ce terrain
dont celle de la Patrouille d'Etampes,
qui donnera naissance à l'actuelle Patrouille de France.



1ère époque: 1909 et grande Guerre


Presque 100 ans de FLIGHT MAGAZINE en consultation gratuite ICI sur le web.
Quand Etampes & Mister Blériot faisaient la Une de FLIGHT Juillet 1909 à Etampes

C'est en 1909 que Louis Blériot utilisa, probablement pour la première fois,
les champs de la Ferme de Mondésir
pour y préparer la traversée de la Manche.



photo extraite du journal L'Illustration sous réserve de l'autorisation des éditeurs.


photo extraite du dépliant édité par l'Association Patrimoine et Tradition sous réserve de l'autorisation des éditeurs.
Accès au site internet de l' Association Patrimoine et Tradition Président: Mr Philippe Allaire.


Louis Blériot juste avant son envol sur la Manche
le 17 juillet 1909. Photo origine non connue.




CORPUS ETAMPOIS:
Une très importante collection de documents sur l'histoire d'Etampes
est à votre disposition sur www.corpusetampois.com Nous devons remercier les auteurs de ce site.
La rubrique Etampes et l'Aviation présente des photos et documents sur le sujet traité ici.





encart publicitaire sur une revue de 1911
propriété du webmaistre

 
 

Dès 1910 (mois de mars?), Blériot installe
à Mondésir un centre civil et militaire
d'entrainement au pilotage,
la publicité de novembre 1911 ci-contre
témoigne de cette d'activité.
Farman ouvre son école à Villesauvage,
hameau voisin de Mondésir

Ces écoles militaires prendront toute leur
ampleur avec la grande guerre,
D'abord en 1910 pour les besoins de la toute nouvelle
aéronautique militaire sous commandement du Génie,
puis pour l'Aviation militaire crée en 1912.

reproduction de carte postale


L'école de pilotage Blériot -carte postale


L'école Farman -carte postale Rameau


La carte des 3 aérodromes d'Etampes en 1912 cliquez:



Cette carte nous montre que
l'aérodrome Blériot est le plus proche de nos installations actuelles.


2ème époque: Entre les deux guerres, années 20 et 30


Une visite en cartes postales des baraquements de Mondésir entre 1918 et 1925; cliquez sur ce lien: Corpus Etampois


une aquarelle recherchée: le Caudron Rafale sur la Beauce en 1934; (zoomez)

évocation en aquarelle - origine non connue (zoomez)
Dans les années 20 commence à Etampes la coupe Deutsch de la Meurthe de célèbres pilotes y laissèrent leur vie, comme De Romanet
dont la stèle orne l'entrée de l'actuel Musée de l'Air au Bourget.       

Extrait du journal L'Aérophile - septembre 1921

Bernard de ROMANET
Le 23 septembre, Bernard de Romanet a trouvé la mort à  l'aérodrome de Villesauvage. Il faisait un essai de l'appareil [NDLR: Le De Monge biplan] qu'il devait piloter dans la Coupe Henry Deutsch de la Meurthe. En plein vol, la toile des ailes s'arrachait. L'habileté et le sang-froid dont Romanet avait si souvent fait preuve ne pouvaient rien. Ce fut la mort inévitable. Le coeur serré, nous saluons ce héros trahi par la matière et qui demeurera l'une des plus belles et des plus pures figures de l'aviation. Bernard de Romanet, né à  Macon, le 28 mars 1894, après avoir commencé la guerre comme maréchal des logis dans la cavalerie où il se distingua brillamment, passait dans l'aviation et devenait bientôt l'un de nos plus grands pilotes de chasse. En quelques mois, il totalisait 18 victoires aériennes officielles. Lieutenant et chevalier de la Légion d'honneur à  l'armistice, il recevait la rosette rouge en 1920. Médaillé militaire, il était titulaire de 13 citations et sa croix de guerre s'ornait de 10 palmes. Depuis, Bernard de Romanet s'était affirmé comme un de nos grands pilotes de vitesse, d'une habileté, d'un sang-froid admirables. On se rappelle la lutte engagée entre Sadi-Lecointe et lui pour le record de vitesse, ses succès à  Buc l'année dernière et tant d'autres épisodes d'une carrière si belle et si courte.
Nous la retracerons comme il se doit dans le prochain numéro. Mais nous tenions à  dire quelle perte l'aviation vient de faire et le souvenir impérissable que Bernard de Romanet laissera dans le coeur de tous ceux qui l'ont connu.

ce plan est noté "monoplane", il s'agit bien d'un biplan

Quand au constructeur du biplan, De Monge, il est célèbre aujourd'hui grâce à un avion qui n'a pas volé, le De Monge Bugatti 100P
Ou du moins pas encore volé, parce que quelques passionnés s'occupent de la question (aout 2010) la réplique du Bugatti 100P



Une visite en cartes postales des baraquements de Mondésir entre 1918 et 1925; cliquez sur ce lien: Corpus Etampois



  
photos d'origine non connue

Ambiance de la Coupe Deutsch de la Meurthe à Etampes en 1936          Les MS225 de la Patrouille d'Etampes 1931.


Vue de l'aérodrome en 1951 :




cette photo est éditée sur le site www.corpusetampois.com
  Photographie aérienne d'Etampes-Mondésir datée du 3 aout 1954:
cliquez pour agrandir le cliché


photographie ® Institut Géographique National en accès gratuit

Remarquez la piste 33 oubliée des utilisateurs d'aujourd'hui.


Début des années 70 :


Ces grands hangars ont été détruits à la fin des années 90


L'un de ces hangars s'est effondré surchargé de neige lors du très dur hiver 1979;
A l'intérieur se trouvait un prototype de dirigeable lenticulaire
mis au point par Pierre Balaskovic astro-physicien (frère de Josiane Balasko).
Le projet s'appelait Pegase, le prototype fut totalement détruit.
L'aventure continue aujourd'hui avec le projet Alizé ou Alpha suivi par Balaskovic.


  

Pierre Balaskovic et son équipe.


Le dirigeable photographié dans son hangar


de 1980 à aujourd'hui :

Photographie aérienne d'Etampes-Mondésir datée du 23 juillet 1987:
cliquez pour agrandir le cliché (1,9 Mo)


photographie ® Institut Géographique National en accès gratuit

1987: l'aérodrome est en réaménagement pour recevoir les futurs expropriés de l'aérodrome de Guyancourt.
aucune infrastructure civile n'est encore réalisée: pas de tour de contrôle ni de hangar collectif.
Mais à droite de l'image le petit rectangle blanc est le premier hangar civil neuf,
le hangar associatif n°53, celui des constructeurs-amateurs.Il est déjà en service.
Les constructeurs-amateurs regroupés au sein du Réseau des Sports de l'Air restent des précurseurs.


Document photographique et cadastrale consultable depuis 2009:


document ® Ceoportail en accès gratuit


à suivre, cette page est en construction.
recherche de documents originaux en cours .

Fermer la fenêtre